PREMIERE: LA COLLECTION D’ART RENAULT EN ROUMANIE

  • Avec une histoire de plus de 50 ans, la Collection d’art Renault vient pour la première fois en Roumanie, l’année où le Groupe Renault fête l’anniversaire de 20 ans depuis la privatisation de l’entreprise Dacia.
  • Groupe Renault Roumanie donne ainsi la possibilité au public amateur d’art de la découvrir du 19 avril au 20 juillet au Musée national d’art contemporain de Bucarest.
  • Au niveau international, la Collection d’art moderne de Renault est riche de quelque 300 œuvres d’artistes de différents pays, consacrés ou en début de leur carrière. En Roumanie, les œuvres d’une partie d’entre eux seront exposées, dont : Yaacov Agam (Israel), Arman (France), Pol Bury (Belgique), Robert Doisneau (France), Jean Dubuffet (France), Errò (Islande), Wen Fang (Chine), Ange Leccia (France), Jean-Baptiste Lorthiois (France), Roberto Matta (Chile, Amérique latine), Henri Michaux (Belgique/France), Juan Mirò (Espagne), Angela Palmer (Royaume Uni), Georges Poncet (France), Arslan Sukan (Turquie), Jean Tinguely (Suisse), Victor Vasarely (Hongrie/France), Heidi Wood (Australie/France).

«Que ce soit à Mioveni sur la plateforme industrielle Dacia, à Titu au Centre Technique, ou enfin à Renault Bucharest Connected où sont rassemblées depuis peu toutes les forces du groupe Renault de la capitale, j’ai la chance de pouvoir rencontrer des personnes diverses et différentes formes d’art. La Collection d’art Renault est inspirée de la culture automobile et de la manière dont Renault dessine, conçoit et produit ses véhicules vendus dans le monde entier. Elle est ainsi unique dans le monde automobile.  Nous avons également invité en Roumanie des jeunes artistes à s’inspirer dans leur composition de nos processus de conception et de fabrication des véhicules.

En Roumanie, la Collection d’art Renault est inscrite dans l’agenda de la manifestation culturelle, Saison France-Roumanie 2019, à côté d’autres évènements que le Groupe Renault soutient en sa qualité de partenaire de la saison» a déclaré Christophe Dridi, Président Directeur-Général Dacia et Directeur-Général Groupe Renault Roumanie.

Depuis 1967 déjà, Renault a développé, selon un principe original et grâce à une coopération étroite avec les artistes du temps, la Collection d’art Renault. Elle comprend des œuvres appartenant à des artistes visionnaires qui ont changé de manière fondamentale le paysage de l’art et de la société de l’époque. Même si apparemment sans lien, les deux domaines – l’industrie automobile et l’art ont créé des confluences et se sont développées à partir de l’innovation.

« Tout a eu comme point de départ l’idée du mécénat. En 1967, Claude Louis Renard, manager de Renault, amateur d’art et grand collectionneur, ami d’André Malraux (écrivain), s’est proposé de rapprocher ces deux mondes, celui de l’industrie et celui de l’art contemporain, organisant des rendez-vous avec les artistes de l’époque. Les intéressés ont visité des sièges, des espaces industriels, sont entrés en dialogue avec les ingénieurs, les designers, les ouvriers et ils ont choisi les départements et les postes de travail qui les attiraient pour leur composition. Par exemple, Tinguely était intéressé par certains outillages, Arman, par des pièces standard, préférant donc la zone du département de Montage de l’usine Renault. Les œuvres ainsi créées – une partie en allait vers l’artiste, le reste appartenait à l’entreprise. Un autre exemple est celui de Vasarely, plasticien reconnu de l’art optique, celui qui, durant la coopération avec Renault a été sollicité à créer le logo de l’entreprise, le fameux losange que nous voyons y compris aujourd’hui sur les voitures, avec des différentes évolutions graphiques. Les œuvres de cette collection ont été exposées dans différents coins du monde : à Moderna Musset de Stockholm, à Stedelijk Museum d’Amsterdam ou au Musée d’Arts décoratifs de Paris. Je me réjouis du fait que les amoureux d’art et de culture de Roumanie peuvent découvrir et admirer une partie de ces œuvres », a déclaré Ann Hindry, conservatrice, historienne de l’art et directrice de la Collection d’art Renault.

En fin d’année passée, l’art et l’industrie se sont donnés rendez-vous à l’usine Dacia de Mioveni, comme un avant-gout pour l’arrivée de la Collection d’art Renault en Roumanie. Sur le site industriel, une peinture murale a été inaugurée sur un des bâtiments, dans la proximité de l’Usine Véhicules Dacia. L’œuvre a été réalisée par cinq jeunes artistes roumains et représente un hommage rendu à des artistes majeurs comme Vasarely, Soto et Tiguely.

 

Groupe Renault Roumanie

Constructeur automobile depuis 1898, le Groupe Renault est présent dans 134 pays et a vendu  3,9 millions de véhicules en 2018. Il mise sur la complémentarité de ses cinq marques (Renault, Dacia, Renault Samsung Motors, Alpine et LADA), le véhicule électrique et son alliance unique avec Nissan et Mitsubishi. Pour répondre aux grands défis technologiques du futur et poursuivre sa stratégie de croissance rentable, le Groupe s’appuie sur son développement à l’international. Groupe Renault est la seule entreprise de Roumanie qui intègre l’ensemble des activités spécifiques pour un constructeur automobile, ce qui a engendré une performance économique soutenue et une richesse d’offres de recrutement pour différentes spécialisations : études clients, design, ingénierie, essais,  fabrication et logistique, commercialisation, services de business, après-ventes et financement. En 2017, le Groupe Renault Roumanie a dépassé le seuil de 5,7 mds d’euros en chiffre d’affaires. Au cœur de la gamme Global Access (gamme dont les modèles Dacia font partie, produits sur la plateforme industrielle de Mioveni), le Groupe est leader sur le marché local avec les marques Dacia et Renault. Les plus de 18.000 employés du Groupe Renault Roumanie innovent en ce qui concerne les produits et les bonnes pratiques et sont reconnus pour leur professionnalisme.

Sur la Saison France-Roumanie 2019

La Saison France-Roumanie 2019 a pour vocation de renouveler l’image et la perception que nos deux pays ont l’un de l’autre, et de renforcer les liens économiques, scientifiques et culturels qui nous unissent historiquement. La séquence qui se déroulera en Roumanie de la Saison Roumanie témoignera du dynamisme et de l’imagination de nos créateurs et de nos entreprises, une Saison où il sera question de rencontres insolites et de découvertes, et qui nous invitera à dépasser, voire oublier nos clichés sur la France et sur la Roumanie.

Sur le Musée d’art contemporain de la Roumanie

Fondé en 2001, le Musée national d’art contemporain de la Roumanie est une institution vivante, dédiée à l’exposition, à la recherche et à la promotion de l’art contemporain roumain. L’espace le plus important dédié à l’art contemporain en Roumanie se trouve à l’intérieur d’un bâtiment avec un symbolisme fort, i.e. le Palais du People, la fameuse Maison du Peuple. MNAC a comme ambition de présenter des noms pertinents de l’art roumain et international, et de mettre en valeur le patrimoine mobile par une approche intégrative de la culture visuelle.